04 février 2013

Chagrin d'école

Ma rencontre avec Daniel Pennac s'est faite très tardivement, à l'été 2012 pour être précise. J'avais emmené pendant mes vacances bon nombre de livres, dont Comme un roman. Je l'ai dévoré en deux jours, enchantée par la découverte de ce passionné des mots, de littérature et d'enseignement dont j'avais beaucoup entendu parler, surtout pour La fée Carabine et les Monsieur Malaussène. En tombant sur ce Chagrin d'école dans une brocante, je n'ai pas hésité. Pennac se penche ici sur les cancres. Celui que lui-même a été, d'abord: mais... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 09:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 janvier 2013

C'était notre terre

S'il y a un livre qui m'a chamboulée à la fin de l'année , c'est bien celui-là. Souvenez-vous, je vous avais parlé de Ce que le jour doit à la nuit, de Yasmina Khadra, en vous expliquant pourquoi le sujet de la guerre d'Algérie me touchait autant. (j'espère que ça vous interesse aussi parce que j'ai encore 3 romans dans ma PAL sur le sujet...) Tout ça pour dire que j'ai attaqué C'était notre terre en étant déjà convaincue. Sauf que... patatra. Non pas que ce roman n'est m'ai pas plu, bien au contraire. J'ai adoré, et en même... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2013

L'Amour sans le faire

Franck n'a pas revu ses parents depuis une dizaines d'années. Depuis que son frère Alexandre est mort, depuis que le silence a pris le dessus. Mais un soir il leur téléphone, et c'est un petit garçon qui décroche. Il dit s'appeler Alexandre, alors Franck part, dès le lendemain, sur un coup de tête, retrouver la ferme familiale. Louise de son côté se prépare à quelques jours de vacances à la ferme des Bertranges. Depuis des mois elle se rend au travail chaque jour alors qu'elle n'a plus rien à y faire; les commandes ne tombent... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 décembre 2012

Hell

Elle, Ella, rebaptisée Hell pour la superbe et l'aspect infernal, est une pétasse de 17 ans. Une gamine extra-lucide sur sa condition, trop peut-être; sa condition de gamine riche, du fric et de la coke plein les poches, aux parents toujours absents, sans avenir, sans projets. Elle vomit sa haine du monde et du superflu, pourtant elle est un pur produit de ce monde, consommation à outrance, vulgarité, décadence... A 18 ou 19 ans j'avais vu le film au cinéma et j'en étais ressortie bouleversée. J'avais trouvé une héroine à la... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 09:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
22 novembre 2012

La solitude des nombres premiers

"Mattia pensait qu'Alice et lui étaient deux nombres premiers jumeaux, isolés et perdus, proches mais pas assez pour se frôler vraiment. Il ne le lui avait jamais dit." Enfant, Mattia a abandonné dans un parc, pour se rendre seul à un goûter d'anniversaire, sa soeur jumelle Michela, handicapée mentale. A son retour, sa soeur a disparu. Son corps n'a jamais été retrouvé; cela va le marquer à vie. Enfant, Alice a eu un accident de ski. Le péronné sérieusement abîmé, elle en a réchappé avec une énorme cicatrice et une jambe... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 12:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2012

L'amour dure trois ans

Je ne savais pas que Beigbeder était écrivain. Qu'il avait publié des livres, ça oui, je le savais. Qu'il avait reçu des prix, aussi. J'avais aimé le film 99 francs, adapté de son roman, mais pour moi l'homme n'était qu'un amuseur de télé, un chroniqueur mondain des soirées parisiennes. Avec L'amour dure trois ans, j'ai découvert son talent d'ECRIVAIN, bien au-delà du people dandy un brin agaçant... J'ai un peu de retard, certes (la première parution date de 2001), mais mieux vaut tard que jamais! Marc Marronnier est trentenaire.... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,