Je ne sais pas vous, mais moi j'adore les vieux livres. Comme beaucoup de ceux qui partagent cette passion, j'aime :

- l'odeur des vieux papiers

- la sensation de toucher des couvertures comme il n'en existe plus

- la texture du papier et les caractères d'imprimerie, presque en reliefs

- imaginer les hommes et les femmes qui ont feuilleté ces mêmes ouvrages, cent ou deux cent ans plus tôt

Quand on tient un vieux livre entre ses mains, je crois que c'est avant tout l'objet qui nous passionne, nous émeut. J'ai une toute petite collection, et je dois admettre (honteuse mais honnête !) n'en avoir pas lu un seul en entier. Mais cela me plaît de les ouvrir de temps à autre, de plonger mes yeux dedans, de les feuilleter. Je finirais par les lire, c'est sûr... mais ce ne sont pas des livres que l'on peut lire dans le métro ! Ils ne tiendraient pas le choc du séjour dans mon sac !

Ma première rencontre s'est produite quand je devais avoir dix ans. Mon père m'emmenait souvent flâner le dimanche dans les Passages Jouffroy, Panoramas, et Verney. Ces passages, situés près des Grands Boulevards à Paris, regorgent de boutiques de livres anciens et de galeries d'art. Je me souviens très bien de cet après-midi là. Je suis entrée dans une des librairies. J'ai attrapé un livre sur une étagère. C'est le mot Missel sur la tranche qui m'avait attirée; je ne savais pas ce qu'il voulait dire. Nous ne sommes pas croyants dans la famille, et je n'ai jamais eu d'éducation religieuse. Pourtant j'ai été fascinée par les illustrations, et la mention "1900" sur la première page. J'ai demandé son prix au vieux monsieur au fond de la boutique. Il m'a dit "350 francs". J'ai reposé le livre, l'air dépité, et je lui ai répondu : "je reviendrais dans 10 ans d'argent de poche". Je m'apprêtais à tourner les talons quand le monsieur m'a demandé : "il te plait vraiment ce livre ? alors prends-le." Je crois avoir murmuré un merci, mais je me rappelle surtout avoir déguerpi en courant, de peur qu'il ne change d'avis. J'étais émerveillée, par la tranche dorée, les illustrations, et les prières que je n'avais jamais lues. Je ne suis pas devenue croyante pour autant, mais moins inculte ça c'est certain ! 

IMG_2962

IMG_2964

Il y a deux autres livres que j'affectionne particulièrement et dont je veux vous parler... Le premier s'appelle Le Guide du voyageur et du promeneur aux alentours de Paris, de Richard et E.M de Saint-Hilaire. L'édition que j'ai est de 1836. Il nous donne des descriptions absolument décalées aujourd'hui, de la banlieue parisienne d'hier. Un exemple: Nanterre. C'est actuellement la 6e ville d'Ile de France, avec 89 966 habitants (merci internet). Elle y est pourtant décrite dans ce livre comme un "bourg" dont "le nombre des maisons de campagne, situées sur cette commune, n'est point considérable; mais elles sont, en général, fort jolies. La population s'élève à plus de 2500 habitants..." On y apprend que "ce beau village (qui) est connu généralement par ses gâteaux, son ratafia et son petit salé". Drôle, n'est-ce pas ?

IMG_2932

IMG_2929

Le deuxième, c'est surtout pour sa date de publication que j'y tiens : 1777. En chiffres romains s'il vous plait ! C'est une trilogie, acquise pour la modique somme de... 3 euros les trois exemplaires. Ah, le drame et le bonheur mêlé que je ressens quand je vois les prix affichés sur ces petits trésors du passé ! A la fois heureuse de pouvoir me les payer pour si peu, je me désespère en même temps du peu de valeur qu'on leur accorde de nos jours. Réponse d'un antiquaire interrogé il y a quelques années: "La France a trop de livres ! Elle peut les revendre pour quelques sous..."

IMG_2944

IMG_2955

Il y a aussi un Cours de Littérature comparée en deux volumes, de 1841, que je me dois de lire un jour. L'ouvrage était "adopté par l'Université Royale de France, à l'usage des Collèges et Institutions". Rien que ça. Faudrait quand même que je m'y penche sérieusement !

Et vous ? Aimez-vous les vieux livres ? En possédez-vous ? Etes-vous collectionneur ou simple lecteur ? Avez-vous des souvenirs d'enfance associés aux livres anciens ?

 

PS: Cet article m'a été inspiré par Delphine. Voici son billet: http://delphinesbooksandmore.fr/dans-ma-bibliotheque-il-y-a-2/