31 mai 2014

Le Prix de la Porte Dorée... les résultats, bientôt !

Le 4 juin, nous connaitrons enfin le nom du grand gagnant ! Pour vous rafraichir la mémoire, le Prix de la Porte Dorée, c'est ça le principe. Cette année encore, l'affiche est plutôt belle mais pour être franche les sélectionnés sont de grands inconnus pour moi, hormis Faïza Guene, dont j'avais aimé Kiffe kiffe demain, et tout récemment Les gens du Balto. Carole Zalberg quant à elle figure dans ma PAL, avec A défaut d'Amérique, mais je ne l'ai pas encore lu... Je découvre totalement les autres mais justement, ce Prix est... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 mai 2014

Ecoute la pluie

Depuis des mois, je n'avais pas ouvert un roman par pure envie, par désir. Mais celui-ci m'a tapé dans l'oeil tout de suite. Parce que j'avais lu de belles critiques dessus, parce que le titre est beau et surtout, surtout parce qu'en ce moment, on l'écoute tous beaucoup, la pluie. Pour résumer Ecoute la pluie, je dirais que c'est 97 pages d'une écriture pleine de délicatesse. Comme une caresse sur un corps aimé, un regret, une furieuse envie de pleurer, un sourire qui marque à jamais. C'est l'histoire d'une femme qui croise un... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 23:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 mai 2014

Les braves gens ne courent pas les rues

Flannery O'Connor (1926-1964) est une romancière américaine. Dans Les braves gens ne courent pas les rues, dix nouvelles nous plongent dans le sud des Etats-Unis. Il y a dans ces histoires des prédicateurs, des jeunes femmes perdues, des voyous sanguinaires, des fermiers bêtes ou méchants, racistes souvent. La plupart d'entre elles sont cruelles, sordides, plutôt noires. Dès la première nouvelle, dont le titre donne son nom au recueil, on assiste à un vraie boucherie. L'auteur assassine sans vergogne ses personnages, tout le... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 mai 2014

Paris : 1945-1975

Une fois n'est pas coutume, je souhaitais vous parler d'un "beau livre". Pas un roman, ni une bande-dessinée, mais un livre avec plein de belles photos, à feuilleter un dimanche dans son canapé. J'en ai toute une tripotée dans ce genre, livres d'art, d'architecture, de mode, d'histoire... et je compte bien vous en parler plus cette année ! Dans Paris 1945-1975, il est question de Paris bien sûr, mais pas sous l'angle touristique auquel on est souvent habitué. Ici, il est question de société, d'architecture et d'histoire. Vous vous... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 mai 2014

Bientôt de retour !

La fin des cours approche, je vais bientôt pouvoir me remettre à lire pour le plaisir ! (aucun rapport avec une vieille chanson...)  J'ai commencé par une petite razzia chez Gilda, ma ptite librairie d'occas...  (de haut en bas et de gauche à droite) L'enfant grec, de Vassili Alexakis Les désorientés, d'Amin Maalouf Lame de fond, de Linda Lê Comment j'ai appris à lire, d'Agnès Desarthe L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, de Romain Puertolas Nymphéas noirs, de Michel... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 22:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 mai 2014

Contes du jour et de la nuit

Contes du jour et de la nuit rassemble vingt et une nouvelles, toutes parues dans divers journaux entre 1882 et 1884, avant d'être éditées sous forme de recueil en 1885. La galerie de personnages qui les compose est variée et haute en couleur. Quant à la langue de Maupassant, elle est recherchée, travaillée tout en étant accessible à tous, que vous soyez rompu ou non à la lecture de textes "classiques". Car ces petits contes ne font que parler de nous, les êtres humains. Ils parlent de nos défauts, comme dans Un lâche, où la... [Lire la suite]
13 mai 2014

Petit bilan rapide de mes dernières lectures...

Cet article "trainait" dans mes brouillons depuis l'année dernière... Faute de temps, je n'avais pas eu le temps de le publier. J'y remédie aujourd'hui.    Un début très prometteur, un sujet intéressant et tout un tas de bons échos n'ont pas suffit à me faire apprécier le roman de Victoria Hislop, L'île des oubliés. Passé les cent premières pages, j'ai trouvé l'histoire bien trop sirupeuse, les ressorts narratifs assez grossiers. Cette saga crétoise, sur fond de lèpre et d'histoire de famille, m'a laissée... [Lire la suite]
Posté par Manoulivre à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,