30976Un coeur simple, Saint Julien l'Hospitalier et Hérodias composent les Trois Contes de Gustave Flaubert. Ces trois histoires ont été publiées dans des journaux avant d'être assemblées la même année dans un recueil, en 1877.

Un coeur simple raconte l'histoire d'une vieille fille, Félicité, employée comme domestique chez une veuve, Mme Aubain. Prise d'un amour incroyable pour les deux enfants de sa maitresse, Paul et Virginie, elle s'attache ensuite à son neveu, à un vieillard, puis à un perroquet. La mort des êtres qui lui sont chers, la misère et la maladie s'abattent tour à tour sur elle. Mystique et dévote, parfois risible tant elle peut paraitre naïve, ce personnage rend le conte très touchant, et c'est d'ailleurs ce que recherchait Flaubert, comme il l'écrit dans sa correspondance "Je veux apitoyer, faire pleurer les âmes sensibles, en étant une moi-même (...)". Cette "pauvre fille de campagne", comme il la décrit, inspire à la fois tendresse et pitié, tant la vie semble à chaque fois lui reprendre le peu qu'elle lui donne.

Le second conte, celui de Saint Julien l'Hospitalier, est l'histoire fantastique d'un jeune homme fils d'un roi et d'une reine, amoureux de chasse et de sang, dont la malédiction le condamne à tuer un jour père et mère. Flaubert a été marqué par le mythe entourant ce saint, et réussit en le romançant à tenir en haleine son lecteur jusqu'à la fin. A certains moments, j'avais presque l'impression de lire un thriller médiéval, entre fascination et dégoût pour cette orgie de meutres... 

Enfin, Hérodias exploite des thèmes antiques et bibliques, avec la figure de Salomé et de Saint Jean-Baptiste. Si les deux premiers contes ont remporté ma plus complète adhésion, le dernier, Hérodias, ne m'a pas du tout plu. Pour être franche, je n'y ai pas compris grand-chose. Et apparemment, je ne suis pas la seule ! Il est drôle de constater dans les critiques contemporaines de Flaubert comme dans celles lus sur des blogs actuels une désaffection du lectorat pour cet ultime histoire.

Si vous ne connaissez pas l'oeuvre de Flaubert, ces Trois Contes sont une parfaite mise en bouche. Pour ma part, ils m'ont donné envie de me plonger dans d'autres classiques de cet auteur incontournable.

 

Trois Contes, de Gustave Flaubert. Editions Folio. 210 pages.