jaquette-passer-l-hiverJe suis une grande fan d'Olivier Adam. C'est le premier de ses livres dont je vous parle sur le blog, mais j'ai déjà lu quatre romans de cet auteur (A l'abri de rien, Le coeur régulier, Falaises, Des vents contraires).

Le style d'Adam est souvent mélancolique et sombre, et ses histoires sont toujours celles d'hommes et de femmes dont la vie déraille, doucement, insidieusement, sans que leur entourage ne s'en aperçoive ou ne puisse l'empêcher. Mais on a tout un livre pour partager l'histoire de ces héros ordinaires, pour les comprendre, s'y attacher. On a le temps de les connaitre, de "digérer" ce qui leur arrive.

Passer l'hiver, c'est un recueil de neuf nouvelles. Les personnages de chacune des nouvelles sont tous sur le point de craquer, et pourtant il leur faudra bien essayer, au moins, de "passer l'hiver". Une infirmière de nuit aux services des prématurés, une jeune femme dont le père va mourir, un professeur mis à pied qui perd pied justement, à l'annonce de la mort de Pialat... des êtres à la dérive donc, mais qui doivent continuer à lutter, pour une mère, une femme, des enfants qui comptent sur eux. Pour la vie qui se poursuit, malgré leurs difficultés et leurs chagrins. 

Sous cette forme de narration très courte, j'ai eu le sentiment de lire neuf débuts d'histoires, aux fins trop rapides. J'aurai voulu encore lire quelques pages, ou changer les chutes. L'auteur n'est pas habitué aux happy-end, mais quand même... Quand on lit un de ses livres (et que l'on aime), on met toujours un peu de temps pour se remettre. Alors neuf histoires coup sur coup, c'est un peu assomant et déprimant!

Sur les neuf nouvelles, je retiendrai "Nouvel An" et "Sous la neige", qui sont les deux qui m'ont le plus plu.

Passer l'hiver, de Olivier Adam. Editions Points. 167 pages.