Week-end de concerts, mais je n'en oublie pas pour autant la lecture... Je termine presque La vie est brève et le désir sans fin, de Patrick Lapeyre (Prix Femina 2010). À très vite, d'autres critiques sont en cours d'écriture...